Hausse des taux !

Table des matières

Hausse des taux !

La Banque centrale européenne (BCE) et la Fed, sa cousine américaine, ont décidé d’augmenter leurs taux directeurs. Objectif : endiguer l’inflation. Mais cela n’est pas sans conséquences pour les finances des particuliers. 

C’était une première en 11 ans, la BCE a officialisé son second tour de vis monétaire , qui fait sortir la zone euro de l’ère des taux négatifs. C’est donc la fin de l’ère de l’argent facile . Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

Lorsqu’une banque centrale annonce un nouveau taux, cela détermine le coût de l’emprunt qui s’applique aux banques qui sont sous sa coupe. Cela se répercute ensuite sur le taux auquel les banques se prêtent entre elles, et influence également le taux d’intérêt auquel elles prêteront au consommateur, c’est-à-dire vous.

Ainsi, lorsque le taux décidé par la Réserve fédérale américaine (FED) ou la Banque centrale européenne (BCE) augmente, vous pouvez vous attendre à ce que le taux d’intérêt de votre crédit augmente également. Ok, mais pourquoi ces banques centrales décident-elles de relever les taux ?

Pourquoi les taux d’intérêt augmentent-ils ?

La plupart des banques centrales ont un objectif d’inflation ou une fourchette cible d’inflation pour maintenir la stabilité des prix, car celle-ci contribue à la croissance, à l’emploi et au pouvoir d’achat.

Une inflation galopante ou à l’inverse une déflation (baisse durable des prix) ne sont pas bonnes pour l’économie. Aussi l’objectif d’inflation de la Banque centrale européenne est de 2 % à moyen terme, tandis que la Fed vise une inflation moyenne de 2 % sur le long terme.

Problème : l’inflation atteint depuis plusieurs mois des records, avec +8,5 % aux Etats-Unis et 9.1 % en zone euro en aout sur un an.

Les banques centrales ont donc relevé les taux d’intérêt pour éviter la surchauffe et contenir l’inflation.

Comment ça marche?

Modifier les taux d’intérêt permet d’influencer les habitudes de consommation, d’investissement et d’épargne et donc l’économie dans son ensemble. 

 Si les taux sont plus élevés, l’épargne est encouragée car elle est mieux rémunérée. Par exemple, l e taux du Livret A en France va doubler au 1er août pour atteindre 2 %. Le corollaire, c’est qu’il coûte plus cher d’emprunter. En renchérissant le coût de l’argent, l’objectif est de réduire la masse monétaire en circulation et ainsi de freiner l’inflation.

A noter que cela peut, au passage, fragiliser l’économie car les investissements financés par l’emprunt coûtent plus cher aux entreprises et aux Etats. Cependant, les hausses de taux d’intérêt n’ont pas un impact immédiat – il faut du temps pour que leurs effets se transmettent à l’économie.

Quelles conséquences concrètes

Une hausse des taux d’intérêt est une bonne nouvelle pour les épargnants (vous toucherez plus d’intérêts sur votre épargne) et une mauvaise pour les emprunteurs (votre prêt vous coûtera plus cher).

À mesure que les taux d’intérêt augmentent, les prêts immobiliers ou à la consommation vont coûter plus cher. Les prêteurs sont généralement prompts à répercuter les hausses de taux sur les clients emprunteurs.

Certains contrats de crédit – notamment de prêts hypothécaires et pour certaines cartes de crédit – peuvent offrir des taux fixes, mais généralement pour une période déterminée. Aussi à l’issue de cette période, la hausse des taux peut être appliquée. Il est donc recommandé de vérifier les conditions prévues à votre contrat de crédit. Et d’en discuter éventuellement avec votre banquier

Vous aimerez peut être